• FR
      • PL
      • EN
      • RO
      • ES
      • SV
Close

Idées fausses sur le chauffage par le sol

Le chauffage par le sol est une solution en vogue. Il engendre également des dépenses importantes et constitue un défi technologique. En effet, si vous envisagez d’investir dans un chauffage par le sol, veillez à ce qu’il soit aussi efficace que possible. Comment s’y prendre ? Le choix de matériaux convenables qui offre un système de chauffage efficace et économique est essentiel. Découvrez cinq idées fausses sur le chauffage par le sol.

 

Multiprotec_1000Idée fausse n° 1 : le sol vinyle convient toujours au chauffage par le sol

Selon les recherches « Underfloor Heating Market » de l’entreprise de recherche Global Market Insights, le marché du chauffage par le sol augmentera d’ici 2025, passant de 5,5 milliards d’USD à plus de 9 milliards d’USD. Cela veut dire que le marché croîtra à un taux minimal annuel de 7 %. Cependant, ce marché englobe différentes catégories du chauffage au sol. Il existe trois types principaux de chauffage : chauffage hydraulique dit classique, chauffage électrique ou par circulation d’air.

Pour commencer, la majorité des maisons dispose d’un chauffage hydraulique. C’est un système de tuyaux de chauffage en plastique ou en métaux dans lesquels circule l’eau chaude. Les tuyaux sont posés directement sur une isolation thermique et une barrière anti-humidité. Le système de tuyaux de chauffage est recouvert d’une couche d’enduit. Sur cette couche on peut poser le système de sol convenable (une sous-couche et le sol vinyle).

En effet, on peut construire un chauffage au sol électrique à partir de trois systèmes distincts présentés ci-dessous. Le premier consiste en un système de conduites de chauffage, la solution la plus répandue. On le pose avant de couler une chape en béton. La deuxième solution consiste à poser des tapis chauffants. C’est un filet spécial doté d’un câble chauffant à poser directement sous le carrelage. Ce filet est placé dans la couche de colle ou de composé auto-nivelant.

Enfin, le troisième type de chauffage électrique au sol est le film chauffant conçu à partir de fils plats en aluminium intégrés dans une feuille en polyester. L’épaisseur d’un film chauffant est d’environ 0,2 mm.

Parmi ces trois types de chauffage électrique par le sol, on peut premièrement distinguer les systèmes directs – les câbles chauffants sont posés juste au-dessous du sol dans une couche d’enduit collant. Ensuite, les systèmes à accumulation : les câbles chauffants sont recouverts d’une couche de chape en béton de 7–10 cm jouant le rôle d’un accumulateur de chaleur.

La mise en place d’un chauffage direct (des tapis et des films chauffants) limite considérablement le choix des matériaux pour le revêtement de sol. Par exemple, le sol vinyle convient parfaitement à un chauffage hydraulique ou électrique par le sol, mais uniquement à celui intégré au sol. Les fabricants de sol vinyle interdisent la pose d’un revêtement de sol vinyle sur les tapis chauffants électriques ou le chauffage infrarouge. En optant pour ce type de produits, on restreint la possibilité de choix des matériaux de revêtement de sol.

Idée fausse n° 2 : le chauffage par le sol ne peut fonctionner qu’avec du carrelage

On considère qu’un carrelage en céramique, compte tenu de sa faible résistance thermique, est le plus adapté au chauffage au sol. Ce système de chauffage fait la preuve de son efficacité dans les intérieurs où, en général, on pose du carrelage. C’est-à-dire dans les salles de bains, les cuisines et les entrées. Ça ne veut pas dire qu’un carrelage est le seul revêtement de sol possible pour le chauffage par le sol. De nombreuses personnes sont défavorables à l’idée de poser du carrelage dans leur salon. Ils préfèrent du bois, plus agréable et naturel au toucher. Mais ils ne veulent pas pour autant renoncer à un chauffage au sol.

Heureusement, le chauffage par le sol combiné avec le sol vinyle aspect bois est aussi efficace.

La nouvelle génération des revêtements de sol vinyle est à l’âme minérale. Elle se distingue par son toucher agréable, sa structure bois et une excellente conduite de la chaleur. En choisissant les matériaux pour le sol, prenez en compte les paramètres techniques de système de sol en entier (la sous-couche + sol). De plus, optez pour le sol et les sous-couches qui de caractérisent par une bonne conduite de la chaleur.

Parlons du cas du carrelage combiné avec le chauffage par le sol déjà existant. C’est possible de poser le nouveau sol sans retirer le carrelage ancien. On peut poser au-dessous le nouveau sol vinyle avec une très faible résistance thermique.

Idée fausse n° 3 : le sol stratifié convient parfaitement au chauffage par le sol

De nombreux fabricants recommandent le sol stratifié comme produit convenant parfaitement au chauffage par le sol. La conductivité de la chaleur par le sol stratifié, compte tenu de leur épaisseur, est considérablement plus faible par rapport au sol vinyle. Est-ce que cela signifie qu’elles ne conviennent pas à un chauffage par le sol ? Absolument pas. Mais pour améliorer l’efficacité du système de chauffage, il est important de poser une sous-couche convenable sous le revêtement de sol stratifié. Une sous-couche qui permettra d’assurer un système de chauffage efficace.

Les sous-couches dédiées au chauffage par le sol pour le sol stratifié, se caractérisent par leur faible résistance thermique. Cette propriété permet d’économiser des sommes importantes en réduisant les factures de chauffage. Depuis peu de temps, des sous-couches PUM (en polyuréthane minéral) sont disponibles sur le marché. Elles garantissent un excellent confort acoustique (elles sont jusqu’à 30 % plus silencieuses par rapport aux sous-couches standard). Elles sont également plus résistantes à la compression en offrant une meilleure protection au revêtement de sol. Mais avant tout, grâce à leur très faible résistance thermique, ces sous-couches conviennent parfaitement au chauffage par le sol. Les sous-couches dédiées au chauffage par le sol peuvent être également posées quand la maison ne dispose pas de ce chauffage.

Dans ce cas, vérifiez les autres paramètres des sous-couches : la charge statique (CS) et les propriétés acoustiques (RWS et IS).

sous couche polyuretane

Les sous-couches Multiprotec se distinguent par leur résistance thermique le plus faible sur le marché ; elles conviennent donc parfaitement à un chauffage par le sol et réduisent effectivement les factures de chauffage. Multiprotec 3 en 1 est également la seule sous-couche premium disponible sur le marché. Il combine trois composants intégrés : une sous-couche, un film pare-vapeur et une bande adhésive. Grâce à cette structure, le produit forme une étanche barrière para-isolante.

Le chauffage par le sol engendre des dépenses importantes. Si vous envisagez sa pose, veillez à ce qu’il soit aussi efficace que possible. Seule la meilleure sous-couche assure un véritable confort d’utilisation. Une sous-couche de bonne qualité garantit un sol silencieux, sûr et efficace en matière de chauffage par le sol. Pour cette raison, il vaut mieux ne pas économiser sur les dépenses des sous-couches.

Idée fausse n° 4 : les sous-couches perforées conviennent mieux pour le chauffage par le sol

les sous-couches à trous conviennent mieux pour un chauffage par le sol

Sur le marché ils sont apparus plusieurs types de sous-couches en polystyrène extrudé XPS. Elles sont en motifs découpés en forme de cercles, rectangles ou losanges. Ces produits sont présentés comme des sous-couches fiables et professionnelles, parfaites pour le chauffage au sol. Hélas, une sous-couche perforée présente un inconvénient majeur : elle ne crée pas une surface uniforme et stable. Elle ne protège pas donc le sol stratifié et son système d’assemblage délicat. Selon les fabricants de ces sous-couches, celles dotées des trous découpées, conviennent le mieux pour un chauffage par le sol. Mais tout d’abord, nous devons nous rendre compte que c’est un seul produit dont les propriétés changent par endroits. Une fois il s’agit d’une sous-couche XPS avec une faible résistance thermique. Une autre fois d’un isolant: l’air s’accumule dans les perforations et en conséquence il ne peut pas conduire la chaleur.

Lors de la finition de la maison, il faut bien se rappeler que l’air possède également sa propre résistance thermique.

La résistance thermique est exprimée comme l’inverse de la quantité de chaleur. La chaleur qui traverse 1 m2 de surface de matériau isolant en 1 heure, avec une différence de température de 1 °C. Le symbole de la résistance thermique est la lettre R et son unité est [m2K/W]. Plus la résistance thermique est élevée, mieux le matériau en question isole. De même, plus la résistance thermique est basse, plus le matériau donné est un bon conducteur. C’est-à-dire qu’il fonctionnera mieux sur le chauffage au sol.

Avec les sous-couches perforées, pour calculer la résistance thermique du matériau, il faudrait ajouter la résistance thermique de la couche d’air aux valeurs standard des sous-couches XPS. Cela dépend non seulement de l’épaisseur de la couche, mais aussi si elle est ventilée ou non. Supposons qu’il s’agit d’une sous-couche XPS perforée de 3 mm. La résistance thermique est définie comme la moyenne entre la résistance du matériau et la résistance de l’air immobile. La résistance thermique de XPS de 3 mm est d’environ 0,11 mK/W. Par contre, la résistance R de l’air de la même « épaisseur » (volume) est d’environ 0,12 m2 K/W.

Avant-tout, le plus important : la résistance thermique R maximale nécessaire pour un système de chauffage efficace est de 0,075 mK/W. Une sous-couche perforée est donc de plus de 60 % moins efficace par rapport au taux de résistance recommandé ! La sous-couche qui ressemble à de la dentelle doit en principe mieux dégager la chaleur. C’est en fait complètement l’inverse.

Pour cette raison, il ne faut jamais trouer des sous-couches homogènes. En effet, cette opération va aggraver la conductivité thermique. Elle exposera les lames de sol aux dommages et entraîner la perte de garantie.

dryback installation

Idée fausse n° 5 : le sol vinyle collé convient le mieux pour le chauffage au sol

Il est vrai que le sol vinyle collé convient au chauffage par le sol. Toutefois, il nécessite un sol parfaitement lisse. Mais cela incite beaucoup de personnes à renoncer à ce type de revêtement de sol. En revanche, le sol vinyle à clipser semble une solution raisonnable. Il fera son preuve posé avec une sous-couche convenable sur un chauffage au sol. Le sol vinyle à clipser est doté d’un système du verrouillage très précis. Premièrement, il nécessite donc une sous-couche spéciale assurant le confort acoustique. En second lieu, qui améliore l’efficacité du chauffage par le sol et protége le système de verrouillage des lames.

Les sous-couches PUM (en polyuréthane minéral) sont parfaitement compatibles avec ce type de revêtement. Elles peuvent être dédiées au chauffage par le sol car par leur faible résistance thermique, elles réduisent effectivement les factures de chauffage. Cet investissement est rentable après quelques saisons de chauffage sans compter la réduction immédiate du temps de chauffage d’une pièce. Pour le sol vinyle, optez pour les sous-couches marquées LVT. Une sous-couche de bonne qualité garantit un sol silencieux, sûr et efficace en matière de chauffage par le sol. La qualité de la sous-couche dépend de la capacité de sol vinyle à conserver les paramètres déclarés par le fabricant. Plus important encore, une sous-couche est la condition nécessaire à la garantie de l’ensemble du revêtement de sol.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur email