• FR
      • PL
      • EN
      • RO
      • ES
      • SV
Close

Une lame n’en vaut pas une autre – les sols SPC – des sols qui peuvent en faire beaucoup plus.

Les lames modulaires gagnent beaucoup en popularité. Elles sont une solution parfaite pour le chauffage par le sol, elles sont durables, résistantes à l’eau et, contrairement aux sols stratifiés ordinaires, elles sont silencieuses. Il existe de nombreux types de lames modulaires qui diffèrent par la méthode d’installation et les technologies utilisées. La dernière catégorie qui prend d’assaut le marché est celle des lames rigides SPC. Cependant, leur popularité a pour effet la commercialisation de nombreux produits qui ne répondent pas aux normes de qualité et aux attentes des consommateurs. Comment choisir les bonnes lames SPC ? À quoi accorder une attention particulière ?

Qu’est-ce qu’un sol rigide SPC ?

vinyle SPC

D’habitude, on appelle « sols vinyles » les produits fabriqués de matières plastiques ou de leurs combinaisons avec d’autres matériaux. Ces sols ont une structure multicouches et ce qu’ils ont en commun, c’est surtout leur résistance à l’eau.

Les lames vinyles constituent une large catégorie de produits. Les lames rigides SPC sont les plus récents et actuellement les mieux vendus. Ce sont des lames à âme rigide et extrêmement durable, qui conduit parfaitement la chaleur. Le nom SPC (solid polymer core) peut se traduire comme Ame rigide. En Occident, le nom FULL RIGID est également utilisé pour les décrire.

Les lames SPC présentent tous les avantages des LVT PVC de première génération, tout en éliminant leur principal inconvénient. Les lames SPC de bonne qualité sont dimensionnellement stables – elles ne changent pas de dimensions sous l’influence des variations de température. Un exemple d’âme rigide utilisée dans les lames SPC est la HD Mineral Core. C’est une âme minérale à base de roches naturelles et de polymères de pointe. Elle offre une résistance exceptionnelle aux chocs et conduit parfaitement la chaleur. Les lames à âme minérale rigide (HD Mineral Core) allient la beauté du bois et l’utilité du carrelage. Ils ressemblent étonnamment au bois véritable et sont pratiques comme du carrelage. La stabilité dimensionnelle permet de poser jusqu’à 200 m² de lames sans avoir à pratiquer une dilatation supplémentaire.

Pas besoin d’utiliser de seuils ou de profilés sous les portes. Les lames de ce type ont gagné de nombreux amateurs, qui apprécient non seulement leur apparence, mais aussi leur facilité de nettoyage et leur structure agréable.

Lames SPC – regardez-les attentivement.

La vague de popularité des lames SPC nous amène de plus en plus de produits dont la qualité est discutable. Comment distinguer une lame SPC rigide d’une imitation « cheap » ? Plusieurs fonctionnalités vous permettront d’évaluer rapidement la qualité des lames SPC.

Question de grande importance – une bonne lame SPC doit peser lourd.

Une bonne lame SPC doit être de haute densité. Par conséquent, les lames sont assez lourdes. La haute densité est une garantie de la durabilité du produit. Ainsi, plus le produit est léger, plus la densité des lames est faible. Malheureusement, les lames SPC légères restent fragiles car elles ne conservent pas leurs dimensions d’origine en cas de variations de température (faible stabilité dimensionnelle). Par conséquent, pour effectuer un premier test rapide de la qualité des lames SPC, il faut comparer leur poids.

Les lames légères, rigides et de faible densité sont connus principalement des émissions américaines consacrées au design et de certains magasins de bricolage. Dans le cas de l’EPC – extruded polymer core – l’âme est un mélange de PVC et de craie expansée. C’est justement cette technologie qui rend les lames légères. Hélas, c’est la durabilité qui en souffre. L’âme remplie d’air est facile à endommager. Cette solution est également beaucoup moins efficace lorsqu’il s’agit d’utiliser ces lames pour le chauffage par le sol. De tels lames ne sont pas aussi résistantes à la chute d’objets lourds tel que les lames à âme rigide minérale.

Question d’épaisseur – une bonne lame  SPC ne peut pas être ultra-mince

Les lammes vinyles les plus minces font entre 2 et 2,5 mm. Celles-ci sont destinés à être collés ou auto-adhésifs. Elles nécessitent un sol parfaitement plan. En règle générale, il faut couler une nouvelle chape, qui est ensuite poncée, apprêtée et préparée spécialement au collage des lames vinyles. Ce travail requiert des outils spécialisés et une expérience considérable. Les lames sont collées par des équipes de montage spécialisées et de tels sols sont le plus souvent posés dans de grands bâtiments publics.

Amaron vinyle sols

Les lames vinyles assemblées à clic doivent être plus épaisses. Cela résulte de leur technologie de production et de la nécessité a usiner les systèmes d’assemblage. Les clips modernes sont extrêmement précis et leur découpe est l’élément le plus compliqué du processus de production. Cependant, les différents éléments de la « languette » doivent avoir une certaine résistance, c’est pourquoi les lames à clic ne doivent pas être plus minces que 4 mm. Et bien que la pression du prix bas nous force à utiliser moins de matière, c’est-à-dire à fabriquer des lames plus minces, l’offre des marques réputées n’inclut pas de lames de moins de 4 mm d’épaisseur. C’est une forte recommandation !

Un lame trop fine présente un risque élevé de rupture des joints lors de la pose ou de l’utilisation. Une plus grande quantité de déchets lors de l’installation peut entraîner un coût final par m² du sol supérieur ou égal à celui des lames plus épaisses.

Faites attention au système d’assemblage à clipper – c’est la clé d’un sol durable

Les lames rigides SPC à clipper constituent une catégorie très large. Outre les différences susmentionnées, l’élément qui influence considérablement leur durabilité sont les systèmes d’assemblage à clipper. Ces clips servent à assembler les lames les unes aux autres. La solidité du sol entier dépend en grande partie de leur qualité. Les clips de mauvaise qualité peuvent subir de nombreux dommages dès le stade de l’assemblage, ce qui peut vous coûter très cher. Les lames rigides SPC de la plus haute qualité sont basées sur un système d’assemblage sous licence 5G. Leur montage est très simple. Les systèmes 5G appartiennent au dernier système breveté par la société suédoise Valinge Innovation. Les lames y sont connectées en insérant le côté long de la lame dans le profilé du joint et en l’encliquetant vers le bas. Lorsque deux lames sont correctement reliées, un son caractéristique – le « clic » se fait entendre.

Les systèmes 2G sont aussi tout à fait convenables et éprouvés depuis des années. Ils sont montés en biais sur les côtés court et long. Dans ce type de joints, l’assemblage est mécanique : les éléments profilés s’emboîtent pour former une jonction solide et sûre, qui protège contre les contraintes agissant dans toutes les directions. L’assemblage ne nécessite aucun outil ; pas besoin de frapper les joints avec un marteau.

Plus important encore, l’utilisation de tels joints permet également de démonter un fragment du sol sans risquer d’endommager les autres lames.

Cela signifie moins de déchets lors de la pose.

Une solution moins chère sont les joints forcés, appelés « drop down ou Fold down ». Ce type de fixation nécessite souvent de taper sur le côté court ; les lames sont assemblées par enfoncement et expansion des parties usinées des lames. En fait, ce type de joint est à usage unique, le démontage provoquant la destruction de la lame et empêchant sa réinstallation correcte. Le succès du montage n’est pas garanti – un enfoncement trop léger peut conduire au détachement lors de l’utilisation du sol suite à des contraintes survenant naturellement dans le matériau. Par contre, un impact trop fort risque d’endommager la lame pendant l’installation. Il existe également un risque que des irrégularités mineures du support minent le joint et qu’il se détache après la pose. Le processus de production de ces joints requiert moins de précision, il est donc moins coûteux et le produit final atteint un prix de vente inférieur d’environ 2 à 5 € par m² par rapport à un produit comparable, mais doté d’un système d’assemblage de qualité.

La beauté du motif sur un sol SPC – une impression d’excellente qualité

design Liberal

Pour être belles, les lames doivent se caractériser par une finition de haute qualité. Celle-ci détermine l’aspect final de votre maison. Les motifs imprimés de haute qualité sont pratiquement identiques, par exemple, au bois naturel. Si l’authenticité du motif vous tient au cœur, évitez les lames dont le revêtement est imprimé numériquement. L’impression numérique standard est basée sur la quadrichromie CMJN, qui n’utilise que quatre couleurs (C-cyan, M-magenta, J-jaune, N-noir). Dans cette technique, il est difficile de reproduire les « vraies couleurs » du bois – surtout les couleurs chêne, claires et naturelles. Cela est beaucoup plus facile dans le cas de l’impression traditionnelle, qui utilise les couleurs consignées, adaptées à l’effet souhaité. De plus, la technique traditionnelle utilise plus de couleurs pour l’impression. Il convient d’ajouter que l’impression numérique offre une résolution largement inférieure à celle de l’impression traditionnelle (50 % environ).

Cela influe sur l’effet visuel global de tout le sol.

Dans le cas de l’impression traditionnelle, le matériau sur lequel le motif est appliqué est un film parfaitement blanc. Cette méthode permet d’obtenir une stabilité de couleur quasi totale. Dans le cas de l’impression numérique, les motifs sont imprimés sur les lames. Par conséquent, les couleurs peuvent différer considérablement entre différents lots de production. Si vous achetez une quantité insuffisante de lames à impression numérique, il vous sera difficile d’en racheter d’autres identiques, même dans le même modèle et la même couleur du fabricant.

Lors du choix d’un sol SPC, il est facile d’identifier une impression numérique de mauvaise qualité. Évitez de tels panneaux, car bien que leur prix puisse sembler attrayant, cela affecte malheureusement l’aspect final de votre sol.

Le dernier élément – la finition dont tout dépend

Les meilleures lames SPC ont une couche supérieure et une couche de vernis. Grâce à cette structure, l’impression est solide et durable. La couche supérieure de protection réduit considérablement la sensibilité des lames aux rayures. Ceci est particulièrement important si vous avez des enfants ou des animaux domestiques. Les lames SPC de moindre qualité n’ont pas de couche de protection qui recouvre le motif imprimé, ce qui diminue leur résistance à l’abrasion. Les lames SPC dépourvues de cette couche ne sont pas très durables et leur aspect se détériore après seulement quelques mois d’utilisation. Sur le marché, il existe également des lames possédant une couche supplémentaire de vernis, comme les Titanium Nano Layer. Il s’agit d’une solution de la marque Arbiton, qui augmente la résistance aux rayures de 30 %.

Faites attention à la finition et à la protection des lames SPC, afin de profiter à long terme de leur aspect impeccable.

Sous-couche intégrée – à fuir

sous couche intégrée

La durabilité du sol n’est pas seulement due aux lames. Une utilisation de longue durée sans problèmes est tributaire de tout le système de sol : lames et sous-couche. La sous-couche est un élément très important des sols en lames modulaires. Sa qualité détermine la durabilité et la qualité de tout le sol de la pièce. Une sous-couche vinyle de haute qualité crée une surface uniforme, qui amortit les sons, tout en procurant une meilleure conductivité thermique. Une bonne sous-couche protège également la lame contre les contraintes, les chocs, les chutes d’objets, tout en protégeant les assemblages.

Les nouvelles lames 2 en 1 avec sous-couche intégrée sont un produit à éviter tout particulièrement. Ce type de produit peut sembler pratique. Vous achetez une lame et une sous-couche intégrée à la fois. L’apparente facilité de montage est alléchante elle aussi. Mais en réalité, vous aurez des lames modulaires de qualité moyenne et une sous-couche très médiocre. En outre, les lames avec sous-couche intégrée n’assurent pas une stabilité adéquate de l’ensemble du sol ; la sous-couche ne protège pas les éléments les plus sensibles des lames, c’est-à-dire les systèmes d’assemblages – à cet endroit, elle est généralement absente. La sous-couche doit transférer les forces et les répartir sur une plus grande surface.

Si la sous-couche est collée sous la lame, elle ne transfère pas les forces – toutes les charges sont donc accentuées et il devient plus facile d’endommager le sol.

Il est à noter que les sous-couches intégrées disponibles sur le marché sont généralement en mousse de très mauvaise qualité. De plus, l’épaisseur du produit est souvent indiquée avec sous-couche – une lameu de 4,5 mm ne fait en réalité que 3,5 mm. Les produits 2 en 1 (lame et sous-couche) ne sont pas forts en performance et ne sont pas recommandés par les revendeurs spécialisés. Des solutions similaires ont déjà été pratiquées dans d’autres types de lames, mais en raison de nombreux problèmes de qualité, les fabricants ont abandonné cette solution

Alors que choisir ?

Bien que les lames rigides SPC soient une large catégorie offrant une multitude de produits à disposition, il n’est pas difficile d’identifier un produit de haute qualité. Telles sont, par exemple, les lames rigides des marques Arbiton. Elles se caractérisent  par une âme minérale rigide (HD MINERAL FLOOR). Cette technologie assure d’excellents paramètres, résistance, durabilité et haute qualité. Ces lames sont proposées par un fabricant européen de premier plan, ce qui garantit la haute qualité du produit final.

Pour résumer, les sols et les lames rigides gagnent de plus en plus en popularité principalement grâce à leurs caractéristiques et à leurs propriétés uniques. Comme ils sont fabriqués selon une multitude de solutions et de technologies, il est fortement recommandé de consulter un expert avant d’acheter.

Les sols rigides ne sont plus seulement une alternative au bois ou au carrelage. Les lames rigides SPC de haute qualité seront appréciés par tous les clients désireux de combiner le charme des planchers en bois à la durabilité et l’imperméabilité du carrelage.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur email